Japonais grillés

J
Carlos Salem

Japonais grillés

Argentine (2015) – in8 (2015)

Titre original : .
Traduit de l'espagnol par Judith Vernant

Cinq nuances de Noir...

Japonais grillés rassemble cinq nouvelles dans la droite ligne éditoriale de la collection Polaroïd dirigée par Marc Villard, très noires et de saveurs très différentes.

Un affable et loquace tueur à gages proche de la retraite partage avec un inconnu rencontré dans un bar sa journée d'anniversaire et les ennuis professionnels qu'un obscur chefaillon de son organisation criminelle crée à Juan, son protégé qu'il aimerait voir lui succéder. Cette première nouvelle – qui donne son titre Japonais grillés au recueil – est drôle et enlevée, avec une chute à tiroirs croustillante. Plus dramatique, mais à l'humour toujours aussi noir et cruel, Petits paquets nous entraîne dans un sous-sol aveugle où de pauvres hères travaillent clandestinement pour un riche ingénieur. La complicité qui va se nouer entre Poe et celui que l'on appelle l'Artiste déterminera le final violent, quand l'un des deux sera gravement blessé par une machine.

Comme voyagent les nuages change de registre ; Poe aime Lola, Lola aime Poe, aucun des deux ne semble décidé à faire le pas qui les engagerait l'un envers l'autre, pour un baiser, une nuit ou toute la vie. Surgit au milieu de cela l'homme qui voulait se suicider dans le mois et la nouvelle plonge dans un étonnant fantastique urbain. Retour à une cruauté dépouillée dans Des marguerites dans les flaques qui voit Salgado, policier déclassé et alcoolique, se confier à celui qu'il estime être son dernier ami sur Terre, le patron de bar Ulises. Enfin Poe et Cortés, rivaux en amour du temps de leur jeunesse pour les beaux yeux d'Olga, viennent au secours de celle-ci dans Mais c'est toi qu'elle aimait le plus. La vie est cependant passée par là, distribuant méfiance, oubli et laissant en suspens cette question...

Luxuriante, jouissive et drôle dans Japonais grillés, la langue de Salem – bien servie par la traduction de Judith Vernant – peut devenir acérée, sobre, intime ou tragique dans les autres récits, épousant toutes les nuances criminelles de ce recueil qui montre une facette plus contenue du romancier argentin.

Chroniqué par Philippe Cottet le 22/03/2015



Illustration de cette page : Touristes japonais