Eva Moreno

E
Håkan Nesser

Eva Moreno

Suède (2000) – Seuil (2011)


Traduction d'Agneta Ségol et de Marianne Ségol-Samoy

Le commissaire Reinhart demande à Eva Moreno de mordre un peu sur ses congés pour aller recueillir la déposition d'un truand antipathique. Alors qu'elle est dans le train pour rejoindre son flirt du moment dans leur lieu de vacances, Eva fait la connaissance d'une jeune fille bouleversée qui se rend au même endroit, pour rencontrer un père dont elle vient seulement de découvrir le nom.

Eva Moreno est un roman mettant en scène une enquêtrice de la police criminelle de Maardam, la ville fictive créée par Håkan Nesser pour accueillir les exploits de son héros récurrent, le commissaire démissionnaire Van Veeteren.

eva morenoJusqu'à présent flic efficace, mais dans l'ombre des personnages masculins de la série, Eva Moreno bénéficie ici d'un premier rôle qui va permettre à l'auteur d'approfondir un portrait de femme moderne, obsédée par un travail qui gangrène sa vie sociale et affective. À moins que celui-ci ne soit qu'une excuse pour refuser d'affronter la réalité et la possible douleur des sentiments et des engagements sur l'avenir ? Moreno ne tranche pas, oscillant entre ces opposés et continuant de s'étourdir dans la traque permanente des criminels, avec l'aveu de la jouissance physique que cela lui procure.

C'est un portrait rencontré dans d'autres œuvres, notamment chez le voisin Mankell, mais le fait qu'il s'agisse ici d'une femme – cependant vue par un homme – renouvelle quelque peu l'exercice [1]. D'autant que Nesser sait parfaitement se servir, pour enrichir son personnage, des deux histoires criminelles qu'il développe dans le même temps.

Le côté sombre, sordide, corrompu de la vie – incarné par la balance Lampe-Leermann, le commissaire Vrommel ou le mystérieux pédophile du commissariat de Maardam – permet par contraste de révéler la droiture solaire et la combativité pugnace de l'héroïne. À travers les personnages de Mikaela et Sigrid Lijphart, c'est sa compassion, son souci de vérité et de justice qui s'exprimeront. Mais l'inspectrice Eva Moreno n'est pas non plus à l'abri des préjugés, des condamnations morales à la sauvette et des raccourcis intellectuels, comme elle le montrera face au personnage d'Arnold Maager.

Celui-ci, père de Mikaela, est enfermé depuis seize ans en hôpital psychiatrique pour le meurtre d'une adolescente qu'il avait mise enceinte. L'hostilité de Moreno a son endroit est plus forte que celle de Madame Toutlemonde face à l'enseignant qui abuse de ses élèves... Plus aussi que celle du flic devant un criminel. Cette affaire sordide et ce meurtre la renvoient à sa propre histoire, obscurcissant son jugement et un peu plus son rapport aux hommes. Le garçon trop parfait avec qui elle passe ses vacances en fera les frais.

Le mystère de la disparition de Mikaela, puis de son père, occupe de sa complexité l'espace policier du roman, mais, comme je l'ai indiqué, il est surtout intéressant dans ce qu'il révèle d'Eva Moreno. Notons cependant que Nesser possède un talent certain pour vous faire tourner les pages, distillant de chapitre en chapitre et entre passé et présent la compréhension de l'énigme. Elle se laissera deviner bien avant l'heure, mais l'essentiel n'était pas là.

Moins captivant que Funestes carambolages, Eva Moreno et son héroïne forte et indépendante raviront les lecteurs qui privilégient les constructions psychologiques crédibles à l'empilement plus ou moins sanglant de cadavres (en librairie le 27 janvier 2011).

Chroniqué par Philippe Cottet le 16/01/2011



Notes :

[1] À comparer par exemple, et pour le polar scandinave, avec le personnage d'Irene Huss, créée à peu près à la même période par Helen Tursten. Voir ma chronique du Torse dans le rochers de cet auteur.

Illustrations de cette page : Eva Rexed, l'actrice jouant le rôle d'Eva Moreno dans la série télévisée suédoise Van Veeteren

Musique écoutée pendant l'élaboration de cette note : Sonates pour violoncelle et piano de Gabriel Fauré (Chandos - 2008) • Forbidden Colours de Gerard Brophy (ABC - 2009) • Epitaphs de Malcolm Willamson (ABC - 2009)