L'homme au balcon

L
Maj Sjöwall & Per Wahlöö

L'homme au balcon

Suède (1967) – Planète - 10/18 - Rivages (1970)


Traduit de l’anglais par Michel Deutsch

Par une chaleur caniculaire, des citadins sont agressés et des fillettes violées et assassinées dans des parcs de Stockholm. Après avoir envisagé qu'il s'agisse du même homme, l'équipe de Beck voit en l'agresseur l'un des deux seuls témoins des meurtres, le deuxième étant en un garçonnet de trois ans. Après l'arrestation musclée du premier, les enquêteurs obtiendront un vague signalement du sadique. Les zozotements du second donneront à Martin quelques indications mais lui permettront surtout d'entrer en possession d'un indice capital. Tous les éléments se mettront alors progressivement en place jusqu'à la traque finale.

La séquence d'ouverture du roman est extraordinaire. De longues pages banales décrivant un homme ordinaire, ses habitudes, ses étranges rituels... Tout ceci est triste, morne, terne mais, subitement, le regard trouve sa proie.Sjöwall et Wahlöö moulin à Skansen En deux lignes, intense, brûlant, ce regard que nous sommes libres d'imaginer fou, possédé, implacable, froid, transfigure cet anonyme grisâtre en prédateur. Et, parce qu'il était l'un d'entre-nous quelques instants auparavant, il n'en est que plus effrayant et destructeur.

Il s'agit d'un sujet grave, encore peu abordé à cette époque, et d'une enquête plutôt difficile. L'homme au balcon est un roman de la contingence : c'est parce que Larsson n'a pas pris au sérieux le coup de téléphone d'une vieille femme, au tout début du roman, que l'homme a pu passer à l'acte et tuer tous ces enfants. C'est accidentellement également que Beck entre en possession de l'indice capital du ticket de métro. Une femme jalouse décidant de se venger permettra l'arrestation de l'agresseur des parcs que toute la détermination des forces policières échouait à trouver. Et enfin, c'est par un pur hasard que les policiers les plus incapables de toute la Suède mettent la main sur le coupable. Sjöwall et Wahlöö nous rappelle en permanence la fragilité de ce succès policier.

Chroniqué par Philippe Cottet le 01/10/2006



Illustration de cette page : Moulin à Skansen