Mort d'un Chinois à La Havane

M
Leonardo Padura

Mort d'un Chinois à La Havane

Cuba (1998) – Métailié (2001)

Titre original : La cola de la serpiente
Traduction de René Sollis

Mario Conde doit résoudre le mystère de la mort d'un vieux Chinois, retrouvé avec son chien pendus dans la chambre minable qu'ils occupaient. Sur le torse de l'homme, un symbole étrange était dessiné. Le lieutenant enquêteur va demander de l'aide à Juan Chion, le père de sa collègue Patricia.

Mort d'un Chinois à La Havane a été rédigé très tôt par Padura, pendant l'écriture de sa tétralogie des Saisons (en fait dans le temps des Vents de Carême mais achevé seulement en 1998) et publié en 2000.

Leonardo Padura Mort d'un Chinois à La HavaneIl s'agit d'un roman assez court qui va se déployer dans deux directions : la présence chinoise à Cuba – de ses origines à un état actuel de la communauté – et un aperçu de la sorcellerie dans l'île qui, s'il doit certainement instantanément parler aux Cubains (bien que Mario Conde soit tout à fait dubitatif devant les explications du babalao) reste assez lapidaire et abscons pour le lecteur français, mais donne un nouvel aperçu des métissages culturels et religieux de La Havane.

L'utilisation du petit groupe d'amis de Mario Conde par Padura est, cette fois-ci, plutôt parcimonieuse, sans doute pour tenir compte de la brièveté de son propos. Les rapports de complicité mais aussi d'incompréhension qui unissent l'enquêteur au vieux Chion restent la partie la plus intéressante du livre.

Les Chinois que Mario rencontre ont beau être installés dans l'île depuis plus d'un demi-siècle, ils ont conservé des modes de fonctionnement et de pensée indéchiffrables, impénétrables et culturellement incompréhensibles. Au point de ne pouvoir, comme Juan qui demande l'aide de Conde, parler avec sa propre fille ou comprendre les aspirations et déviances d'un filleul sur qui il ne peut plus désormais veiller.

Mort d'un Chinois à La Havane est un récit amer, parfois drôle mais résolument mineur.

Chroniqué par Philippe Cottet le 01/08/2009



Illustration de cette page : L'entrée du Barrio Chino de La Havane

Musique écoutée pendant l'élaboration de cette note : Stephen Stills par Stephen Stills (Atlantic - 1970)