Blaireau se cache

B
Tony Hillerman

Blaireau se cache

États-Unis (1999) – Rivages (2002)

Titre original : Hunting Badger
Traduction de Danièle et Pierre Bondil

Un hold-up a eu lieu au Casino Ute, se soldant par la mort du chef de la sécurité, ancien flic. Les malfaiteurs, après avoir abandonné leur pick-up truck, semblent avoir emprunté un avion et s'être enfuis loin des Four Corners. Les soupçons du FBI se portent sur Teddy Bai, un flic navajo qui arrondissait ses fins de mois comme vigile au Casino et dont le comportement le soir du holp-up était des plus bizarres. Mais Bernie Manuelito, qui semble liée à Bai, demande à Jim Chee de l'aider à l'innocenter. Pendant ce temps, Joe Leaphorn est informé, de façon plus qu'étrange, du nom des trois bandits...

Bien que la production la plus récente soit beaucoup moins intéressante que le début de l'œuvre, il est parfois agréable de passer dans les romans de Tony Hillerman, parce qu'il sait encore trousser de bonnes histoires policières. Ici, il s'appuie intelligemment sur des faits réels advenus un an plus tôt sur la Réserve en les répétant et en les dédoublant pour les besoins de sa propre intrigue. Ajoutez, pour la couleur locale, la vieille légende d'un Ute sorcier capable de voler comme la chouette pour échapper aux guerriers navajos et vous ne lâchez pas cet assez court récit avant la fin...

Tony Hillerman Blaireau se cacheL'histoire permet de mettre une fois encore en opposition les polices officielles – notamment le FBI – et les deux francs-tireurs que sont Leaphorn (parce qu'il est en retraite) et Chee (parce que c'est sa nature). La façon dont tout le monde dans la réserve se moque des fédéraux est vraiment cocasse et atteint des sommets dans les dialogues entre Jim Chee et son ami d'enfance, le hopi Cowboy Dashee.

Du point de vue des affaires personnelles, les choses évoluent aussi beaucoup ici : l'agent Bernie Manuelito marque des points auprès d'un sergent Chee pas tout à fait remis de sa rupture avec Janet Pete, Joe Leaphorn et le professeur Bourebonette filent la parfaire amitié amoureuse ce qui permet d'entrevoir une facette plus sympathique du Légendaire Lieutenant. Quant à la relation entre les deux flics, elle commence à se dégager de la gangue de méfiance et de pudeur qui la rendait maladroite et difficile. Les deux femmes sont pour beaucoup dans cette évolution favorable rapprochant Leaphorn et Chee.

Seule ombre au tableau, la mort de hosteen Frank Sam Nakai, le petit père de Chee : il faudra d'ailleurs toute l'intelligence et la force de caractère de Bernie pour que le vieil homme achève ses jours près de son hogan et des siens, non sans avoir délié Celui-qui-pense-lentement de ses obligations. Une grande et sage voix du Diné s'est tue, sans être remplacée...

Chroniqué par Philippe Cottet le 01/11/2006



Illustration de cette page : Le chef Ute Ouray, The White Man's Friend