À travers bois

Colin Dexter

À travers bois

Royaume-Uni (1992) – 10/18 (1995)

Titre original : The Way through the Woods
Traduction d'Élisabeth Luc

Un étrange poème transmis à la police relance une affaire non résolue depuis un an : celle de la disparition d'une jeune touriste suédoise. Sur suggestion de Strange, le poème est publié dans le Times et, bientôt, toute le Royaume tente d'en percer la mystérieuse signification. Morse, qui s'ennuie à mourir en vacances à Lime Regis, apporte son grain de sel anonyme en orientant les recherches vers le bois de Whitam, jusque là délaissé par la police. Rentré à Oxford, il est officiellement chargé de l'enquête. Quelques heures plus tard, un corps est découvert dans le bois...

L'enquête, dans sa première moitié, est rythmé par les différentes solutions publiées dans le Times et l'insertion de pages étranges en provenance d'un journal intime, impossible à identifier. Morse, pendant son congé et par un hasard comme il ne s'en produit que dans les romans, fait la connaissance de personnes qui seront liées à l'affaire par la suite.

De plus en plus nombreuses à mesure qu'avance l'enquête, ces personnes ont toutes quelque chose à cacher, ce que Dexter nous rappelle sadiquement à la fin de chaque chapitre. Tout le monde ment mais cela n'a pas l'air de troubler Morse qui, pour une fois, ne tire aucun plan sur la comète mais semble prévoir, comme dans une partie d'échecs, plusieurs coups à l'avance ce qui va se passer. On se laisse donc, comme souvent, mener par le bout de l'intuition sur les chemins choisis par l'auteur et son irascible inspecteur. Et on comprend mieux l'assurance de Morse dans cette enquête à la lecture des dernières pages. Sacré Dexter !

Chroniqué par Philippe Cottet le 01/09/2006



Illustration de cette page : Enseigne du Trout Inn de Wolvercote, où conspirèrent les protagonistes de A travers bois